Tunisie : Je suis Bardot Bardo !

TunisieLes fascistes de l’Etat Islamique responsables de l'attentat qui a causé plusieurs dizaines de morts et de blessés en Tunisie ont chercher à semer la terreur  parmi la population,  en attaquant des touristes ils voulaient aussi porter un coup dur à l’économie tunisienne. Enfin il s’agissait également pour eux de réaffirmer leur volonté d'instaurer un État islamiste restait intacte en adoptant la stratégie du chaos, à un moment où ils subissent de nombreux revers.

Dans l’immédiat, il y a un risque sérieux que les mesures répressives vont être renforcées et cela « au nom de l'union nationale », mesures qui pourront également, voire prioritairement,  viser ceux qui revendiquent et qui luttent d’autant que les dirigeants aux manettes depuis 2012 ont laissé prospérer, et quelquefois protéger, les milices islamistes.

Le gouvernement tunisien actuel, comportant en son sein des membres du parti islamiste Ennahdha n’est certainement pas le rempart le plus sûr pour s’opposer à l’islamiste et à sa branche fasciste djihadiste. Le plus sûr de  s’y opposer, réside dans le développement des mobilisations des Tunisiens pour conquérir une véritable démocratie dans la sphère politique, civile mais aussi économique.