TunisieDepuis l’ attentat du 18 mars en Tunisie, des manœuvres nombreuses et variées  essaient de détourner le mouvement d’horreur  et d’indignation pour instaurer une « union sacrée ».Bien entendu, l’objectif caché mais premier de cette manœuvre est remettre en cause  les mouvements sociaux qui ne cessent de se développer depuis un an.

Le site «  Europe Solidaire Sans Frontières » publie une bonne  mise au point de Dominique Lerouge, pour la lire c'est ici.