Maroc tour hassan RabatUn tribunal marocain a condamné, vendredi 16 juin 2015, à quatre mois de prison ferme deux hommes accusés de s'être embrassés le 5 juin en public à Rabat, Lahcen, 38 ans, et Mohsine, 25 ans. de plus ils ont écopé d'une amende de 500 dirhams chacun (environ 45 euros). Hassan Ettass, un des avocats de la défense, a annoncé leur intention de faire appel de la sentence et d’autre part aréclamé que la cour examine les accusations de mauvais traitements qu'auraient subis ses clients en garde à vue

Ils s’étaient  embrassés devant la Tour Hassan, un des principaux monuments de la capitale, au lendemain d'une action menée par deux militantes des Femen sur ce même site pour dénoncer la pénalisation de l'homosexualité au Maroc. Les deux militantes de Femen, deux françaises, avaient été expulsées du pays le soir même, nos deux militants homosexuels ayant la malencontreuse idée d’entre de nationalité marocaine ont, quant à eux, été infiltrés dans les geôles de « notre ami le roi ». Mais ils sont loin d’être seuls  l'association Aswat ("Voix") et l'ONG All Out, ont lancé une pétition pour réclamer leur libération qui a recueilli plus de 70 000 signatures.