Grèce ChangementAprès la très nette victoire du NON au référendum grec le site suisse A L’Encontre publie un article de Romaric Godin intitulé :  «  Un NON à la politique des « institutions » :

« Sur 83,69% des votes – 23h (heure grecque) – les résultats donnés par le ministère de l’Intérieur sont les suivants: le NON recueille 61,54% des votes et le OUI 38,46%. Cela démontre combien les sondages effectués par les grandes chaînes privées de télévision étaient une incitation à voter OUI. Ils participaient à la campagne polymorphe de ceux qui, pour user une métaphore, prennent la ligne trois du métro lorsqu’ils manifestent, exceptionnellement, sur la place Syntagma. La ligne trois en direction des beaux quartiers. Dans la circonscription Attikis, les OUI sont à hauteur de 34,28% et les NON de 65,72% (sur 66,71% des votes dépouillés). Dans Athènes B (zone où Syriza a moins d’influence): 41,35% de OUI et 58,65% de NON, sur 47,5% des votes dépouillés. Il apparaît que le sondage effectué par l’Université Aristote de Thessalonique (Sciences politiques) – et publié le 2 juillet – était beaucoup plus près de la réalité, alors qu’un fort scepticisme régnait à son propos: 69,7% de NON contre 29,3% de OUI.

Demain nous donnerons les résultats plus complets et l’analyse de nos camarades du Red Network, et en particuliers de DEA. Pour l’heure nous publions un article de Romaric Godin un des très rares journalistes de la presse économique qui n’a pas participé à la campagne de bourrage de crâne dans la presse francophone. (Rédaction A l’Encontre) »

Lire l'article sur Alencontre.