• Grèce solidarité 2Dépôt pétition : RDV demain à 11h à Paris :

Plus de 1200 signatures de militantEs et de syndicalistes venuEs du monde entier (de la Turquie, aux Etas-Unis en passant par Allemagne) ont été recueillies en ligne en seulement quelques jours ! Elles viennent s’ajouter à celles rassemblées par les camarades en Grèce ou reçues par mail. Moins de 24 h avant le procès de camarades, la mobilisation pour les soutenir doit encore s’amplifier. Vous trouverez ci-dessous un message de soutien de Ken Loach (en anglais et en français) aux prisonniers du 15/07 que vous pouvez diffuser à vos contacts pour les informer de la situation et leur demander de signer eux aussi la pétition. Il y a urgence, il ne nous reste que quelques heures pour recueillir un maximum de signatures, les camarades grecs nous ont rappelé l’importance qu’a notre soutien pour les camarades poursuivis.

Un dépôt collectif des signatures reçues pour la pétition va être organisé demain à 11h à l’ambassade de Grèce, 17 Rue Auguste Vacquerie 75016 Paris (voir plan). Si vous êtes disponibles (et sur Paris), vous pouvez venir les déposer avec nous : RDV devant l’ambassade à 11h (Métro Kléber ou RER Charles de Gaulle-Étoile).

  • Nous avons aussi joint après le message de Ken Loach le communiqué de soutien de l’ADEDY (en français et en grec), principale confédération des travailleurs du secteur public qui avait appelé à la grève et à manifester le 15 juillet dernier. En espérant qu’un communiqué unitaire des organisations syndicales (et politiques) françaises du même type va bientôt paraître pour condamner, avec l’ADEDY, la “répression et les interpellations arbitraires” du 15 juillet et pour exiger “la libération immédiate des personnes arrêtées et le retrait de toutes les accusations portées contre eux”. Nombreux parmi vous ont demandé dans leurs messages une prise de position de leurs syndicats respectifs, vous pouvez utiliser ce communiqué de l’ADEDY pour le faire.

----------------------------------

Ken Loach, réalisateur, membre de Left Unity :

« J'écris pour exprimer mon soutien à ceux qui s'opposent à l'acceptation du pacte d'austérité sauvage de l'Union européenne et qui ont manifesté le 15 juillet. Je comprends de ce qui est rapporté que la réponse policière à été brutale. Ceci est un message de solidarité avec ceux qui ont été injustement attaqués et retenus. Les dirigeants de l'Union européenne et les banquiers internationaux n'ont rien à faire de la douleur et de la souffrance qu'ils causent. Leurs propositions ne marcheront pas, même selon leurs propres critères. Ceci est une démonstration impitoyable du pouvoir de classe, dans l'intention de montrer ce qui arrive à ceux qui ont le courage de s'opposer aux néolibéraux. Leur cruauté n'a d'égal que leur stupidité.

Solidarité avec ceux qui disent « NON ! »

 

Ken Loach.

-----------------------------------

Ken Loach - film director and member of Left Unity :
“I am writing to express support for those who oppose the acceptance of the savage EU austerity package and who demonstrated on 15th July. I understand from reports that the police response was brutal. This is a message of solidarity with all those who were unjustly attacked and detained. The EU leaders and international bankers care nothing for the pain and suffering they are causing. Their proposals will not work even in their own terms. This is a ruthless demonstration of class power, intended to show what happens to those who have the courage to oppose the neo-liberals. Their cruelty is matched only by their stupidity.
Solidarity with those who say 'NO'!”

(Ken Loach)

 

-------------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE de l’ADEDY, principale confédération des travailleurs du secteur public qui avait appelé à la grève et à manifester le 15 juillet dernier :

« Non à la répression et la criminalisation des luttes.

Le mercredi 15 Juillet 2015, des jeunes travailleurs et travailleuses, chômeurs et chômeuses ont fait une grande manifestation devant la Voulí pour exprimer leur opposition à l'intention de la majorité parlementaire de voter le troisième mémorandum impopulaire, que le gouvernement a accepté avec les prêteurs. Un memorandum, qui scellera définitivement la tombe des travailleurs et de la société.
Le même jour, en même temps et parallèlement aux événements rapportés précédemment, les forces de répression ont procédé à une attaque générale contre les manifestants avec des arrestations, des passages à tabac et des produits chimiques afin de terroriser et de disperser le rassemblement.

Nous dénonçons la direction du ministère de la Protection du Citoyen, qui porte la responsabilité politique de l'attaque des forces de la répression contre les manifestants et les interpellations arbitraires, dont beaucoup se sont traduites par des détentions. Parmi les personnes arrêtées se trouvent des syndicalistes, comme Manthos Tavoularis, secrétaire du syndicat du livre et du journal , Michael Gkontoumas, membre du syndicat des travailleurs de la Fondation pour les Enfants « Pammakaristos » et d'autres militants .

Nous exigeons la libération immédiate des personnes arrêtées et le retrait de toutes les accusations portées contre eux.

Par le Comité exécutif de l'ADEDY »

--------------------------------------------------------------

Όχι στην καταστολή και στην ποινικοποίηση των αγώνων

ΔΕΛΤΙΟ ΤΥΠΟΥ
Την Τετάρτη, 15 Ιουλίου 2015, εργαζόμενοι, άνεργοι και νέοι και νέες πραγματοποίησαν μεγάλη συγκέντρωση στο Σύνταγμα εκφράζοντας την αντίθεσή τους στην πρόθεση της κοινοβουλευτικής πλειοψηφίας να ψηφίσει το τρίτο αντιλαϊκό μνημόνιο, που συμφώνησε η Κυβέρνηση με τους δανειστές. Ένα μνημόνιο, που θα αποτελέσει οριστική ταφόπλακα για τους εργαζόμενους και την κοινωνία.
Την ίδια ημέρα, ταυτόχρονα και παράλληλα με τα προσχεδιασμένα επεισόδια, οι δυνάμεις καταστολής προχώρησαν σε γενικευμένη επίθεση εναντίον των διαδηλωτών με συλλήψεις, ξυλοδαρμούς και χημικά με στόχο την τρομοκράτησή τους και τη διάλυση της συγκέντρωσης.
Καταγγέλλουμε την ηγεσία του Υπουργείου Προστασίας του Πολίτη, η οποία φέρει και την πολιτική ευθύνη για την επίθεση των δυνάμεων καταστολής εναντίον των διαδηλωτών και τις αναίτιες προσαγωγές, πολλές από τις οποίες μετατράπηκαν σε συλλήψεις. Στους συλληφθέντες περιλαμβάνονται συνδικαλιστές, όπως ο Μάνθος Ταβουλάρης, Πρόεδρος του Συλλόγου Βιβλίου και Χάρτου, ο Μιχάλης Γκοντούμας, μέλος του Συλλόγου Εργαζομένων του Ιδρύματος για το Παιδί «Η Παμμακάριστος» και άλλοι αγωνιστές.
Απαιτούμε την άμεση απελευθέρωση των συλληφθέντων και την απόσυρση όλων των κατασκευασμένων κατηγοριών σε βάρος τους.
Από την Εκτελεστική Επιτροπή της Α.Δ.Ε.Δ.Υ.