tout est bon dans le Macron

En ce moment circule dans l’espace sidéral et immatériel du Web une pétition pour demander la pétition de Macron. Nous nous permettons de ne pas  la reprendre en effet  nous ne croyons pas  à une quelconque efficacité de ce type de « mobilisation », ni même que le problème du gouvernement actuel se résume au seul Macron ( en fait c’est l’ensemble de la « gôche » au service du MEDEF qu’il faudrait mettre sur la touche donc au moins tout le gouvernement le PS voire au-delà  ). Evidemment cette pétition si elle obtenait des centaines de milliers de signatures aurait l’avantage de  montrer que quand c’est trop c’est trop et qu’il y a encore dans ce pays de forces qui n’ont pas jeté aux orties quelques principes fondamentaux du mouvement ouvrier ( la lutte et l’indépendance de classe entres autres ). Mais nous craignons que cette  pétition virtuelle n'ai que des objectifs virtuels.

Mais la raison principale qui nous fait rejeter cette pétition c’est son objectif principal afin à la fin du texte : « Si l’on veut sauver la gauche du désastre, il faut la sauver de Macron.

Si l’on veut l’unité de la gauche, ça ne peut être que sans Macron.

Nous appelons à ce qu’il parte, qu’il soit démissionné ou qu’il démissionne. Ce serait LE signal positif, indispensable, pour « changer de cap », revenir à des positions saines et unitaires pour toute la gauche. »

Pour notre part nous sommes convaincus qu’il n’y a rien à attendre ni de la gôche libérale ( convertie aux intérêts du capitalisme et massivement depuis le tout début des années 1980 ) ni même de ce que nous nommons la Gôschmoll ( globalement le Front de Gauche ) persuadée que l’on pourrait encore faire revenir le PS et consorts sur des positions, nous ne dirons pas de classes ( là on serait dans l’utopie ), mais un tout petit plus sociales.

Il n’y aura pas de raccourci plus ou mien bien ficelé sans une intervention déterminée des travailleurs pour rejeter tant l’austérité que les principes mêmes de cette société basée sur l’exploitation et les inégalité.

Bien sûr si Macron dégageait nous ne bouderions pas notre plaisir mais le mieux du mieux serait de le dire avec détermination dans la rue, mais en l’absence de telles mobilisations … il faut travailler à les faire émerger et ne pas se payer d’illusion sur une pétition qui de toute façon ne « sauvera pas la gôche » tout au moins pas celle qui à déserté les combat ou qui fait tout pour les retarder.