Vincent Charpentier, recevait hier soir , samedi 7 novembre 2015, dans « Le salon noir » Gabrielle Bosset, préhistorienne à l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne et Boris Valentin professeur à l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne, pour évoquer la découverte d’une nécropole exceptionnelle du mésolithique en Seine-Saint-Denis.

Présentation de l’émission pour l'écouter cliquer ici. :

« On attendait une telle découverte en France depuis 1934, quatre-vingts années de longue attente avant que, sous la truelle d’une jeune préhistorienne, n’émergent à nouveau les fosses d’une nécropole du Mésolithique. Seuls, deux îlots bretons, battus par les vents, Téviec et Hoedic avaient jusqu’à présent livré les sépultures des derniers chasseurs de la Préhistoire. Le Mésolithique est une période peu connue des archéologues, sorte de Moyen Age de la Préhistoire, enserré entre le Paléolithique et ses chasseurs de mammouths, le Néolithique et ses premiers éleveurs de bétail. Aujourd’hui, c’est au cœur de la Seine-Saint-Denis qu’une des trois plus vieilles nécropoles découvertes en France vient d’être mise au jour... »

Nécropole découverte en 2015

Vue générale de la sépulture mésolitique, l'individu a été inhumé assis Gabrielle Bosset © Gabrielle Bosset