Barrage de Sivens 1Le tribunal administratif de Toulouse  arrêtait, sans recours possible, le premier juillet 2016, que le barrage de Sivens ne relevait pas de l'utilité publique soulignant au passage que le surdimensionnement du projet est plus du à des services entre amis qu'à autre chose. L'arrêt note également les graves atteintes portée à l'environnement. Le projet définitivement enterré sera remplacé par une retenue d'eau beaucoup plus petite et construite ailleurs que sur la zone humide. Rémi Fraise et les zadistes étaient donc dans le vrai...mais entre temps les dégats  causés par les travaux et les activités répressives, commanditées par les autorités gouvernementales au servive du capital, laisseront des traces longtemps.