Le Père Gérard vous transmets un communiqué du NPA Perche :

" Le code de la route au secours de la direction de Gestamp !

Gestamp

Le mercredi 5 octobre 2016 à 13h, des militants du NPA sont venus distribuer leur bulletin devant l'entreprise Gestamp au Theil sur Huisne et ont eu la surprise de voir arriver les gendarmes, appelés par la direction de l'usine. S'ensuit une discussion dans laquelle les gendarmes tentent de dissuader les militants de continuer leur activité, sans succès. Ils finissent donc par faire un relevé des identités des diffuseurs. Quelques jours plus tard, à l'étonnement général, une amende tombe, d'une valeur de 90€, pour « distribution d’imprimé à l'occupant d'un véhicule circulant sur la voie publique ». Cet article du code de la route, oublié depuis longtemps, relatif aux troubles de la circulation, ne semble même pas approprié au lieu de diffusion qui est plus une voie de passage qu'une voie de circulation publique !

 Le NPA déclare : « Nous ne nous laisserons pas intimider par cette ridicule tentative d'intimidation et cela ne nous empêchera pas de continuer à nous adresser aux travailleurs de Gestamp ! » Nous accusons la direction de Gestamp d'utiliser la gendarmerie, via le code de la route, pour censurer toute expression politique et  imposer que la démocratie et la liberté d'expression s'arrêtent même au-delà des portes de l'usine. Ainsi, selon eux, sous prétexte de sécurité routière, on veut empêcher les travailleurs de s'informer et de s'organiser.

Comme vous vous doutez, le NPA pas l'intention d'en rester là. La liberté d'expression ne se marchande pas !


Aussi, avons nous décidé de renforcer la prochaine distribution de notre bulletin à l'entrée de l'entreprise Gestamp au Theil ce mercredi 3 novembre, de 12h à 13h30 et de le rendre publique.  "